accroissement


accroissement

accroissement [ akrwasmɑ̃ ] n. m.
• 1150; de accroître
1Le fait de croître, d'augmenter. augmentation, hausse, progression. Accroissement de la production. « l'accroissement que la victoire donnera à leurs affaires » (France). Accroissement de la vitesse. accélération. Accroissement du patrimoine. Accroissement des richesses. accumulation, multiplication.
2(1239) Dr. Droit par lequel une chose revient (en plus) à une personne, un fonds. Accroissement au profit des légataires.
3Vieilli Le fait de se développer (plantes, animaux). croissance.
4Math. Mesure algébrique de la variation d'une variable. Le taux d'accroissement d'une fonction; le théorème des accroissements finis. dérivée.
⊗ CONTR. Diminution, perte.

accroissement nom masculin (de accroître) Vieux. Action de croître, de pousser ; croissance. Augmentation en quantité, en valeur, en intensité : Accroissement de la production, de la population. Démographie Variation de l'effectif d'une population durant une période, définie par la somme de la balance des naissances et des décès(accroissement naturel) et de la balance migratoire (migration nette). Sylviculture Augmentation des dimensions (en hauteur, en diamètre, en volume) d'un arbre pendant une période déterminée, généralement une année. ● accroissement (expressions) nom masculin (de accroître) Théorème des accroissements finis, théorème selon lequel une fonction numérique f, continue sur [a, b], dérivable sur ]a, b[, est telle qu'il existe c ∊ ]a, b[ avec (ba) · f′(c) = f(b)−f(a). [On le démontre à l'aide du théorème de Rolle.] ● accroissement (synonymes) nom masculin (de accroître) Action de croître, de pousser ; croissance.
Synonymes :
- développement
Contraires :
Augmentation en quantité, en valeur, en intensité
Synonymes :
- élargissement
Contraires :
- décroissance
- réduction

accroissement
n. m.
d1./d Fait d'augmenter. L'accroissement des connaissances.
d2./d DR Droit en vertu duquel les cohéritiers ou colégataires acceptant une succession bénéficient de la part d'un ou plusieurs de leurs cohéritiers qui y renoncent.
d3./d GEOGR Accroissement naturel: différence entre les taux de natalité et de mortalité dans une population.
d4./d MATH Différence entre deux valeurs successives d'une variable.

⇒ACCROISSEMENT, subst. masc.
Action d'accroître ou de s'accroître; résultat de cette action.
A.— Au propre
1. [En parlant d'un être biol.]
a) Synon. de croissance :
1. L'origine par génération, l'accroissement par nutrition, la fin par une véritable mort, tels sont donc les caractères généraux et communs à tous les corps organisés...
G. CUVIER, Leçons d'anatomie comparée, t. 1, 1805, p. 10.
2. La butte contribue puissamment à l'augmentation du volume de l'asperge. La terre apportée sur la couronne de l'asperge nous permet de récolter des asperges de 40 centimètres de longueur, mais encore elle apporte à l'ascencion de la sève une résistance qui, ralentissant l'accroissement en longueur, augmente forcément celui en diamètre.
GRESSENT, Le Potager moderne, 1863.
3. Les plantes ne donnent de beaux résultats que lorsque leur germination a été prompte et leur accroissement rapide.
GRESSENT, Traité complet de la création des parcs et des jardins, 1891, p. 693.
b) Résultat de cette croissance :
4. Les siècles qui ont concouru à la formation harmonieuse de Paris se laissent encore discerner, comme les anneaux concentriques marquant l'accroissement annuel se dessinent sur le tronc coupé d'un grand arbre.
P. VIDAL DE LA BLACHE, Principes de géographie humaine, 1921, p. 294.
P. anal., MINER. ,,Accroissement des cristaux, propriété des cristaux de se grossir sans changer de forme.`` (LITTRÉ).
2. En partic. Augmentation
Augmentation en nombre :
5. ... me crottant, m'échinant pour la gloire de votre famille; vous, daignant concourir à l'accroissement de la mienne!
P.-A. BEAUMARCHAIS, Le Mariage de Figaro, t. 1, 1785, p. 2.
6. C'est sur leur accroissement [des troupes supplétives] que portera l'effort de cette année. (G. Macey).
Forces armées d'Indochine, Le Figaro, 19-20 janv. 1952, p. 9, col. 2.
Augmentation en superficie :
7. Le pouvoir du roi d'Angleterre en pays de France s'étant accru à proportion de nos accroissements loin de France, ces territoires exotiques forment son gage matériel...
Ch. MAURRAS, Kiel et Tanger, 1914, p. 133.
8. Je doute qu'on trouve encore sous la plume d'un théologien moderne un texte aussi brutalement réprobateur de la guerre d'accroissement que celui-ci...
J. BENDA, La Trahison des clercs, 1927, p. 138.
Augmentation en valeur économique :
9. Quel que soit le taux de l'intérêt, qu'on l'élève à 3, 5, ou 10 pour cent (...), sa loi d'accroissement reste la même. (...).
Tout capital évalué en numéraire peut être considéré comme un terme de progression arithmétique qui a pour raison 100...
P.-J. PROUDHON, Qu'est-ce que la propriété?, 1840, p. 246.
10. Qu'on dise un peu si les travailleurs avaient eu leur part raisonnable, dans l'extraordinaire accroissement de la richesse et du bien-être, depuis cent ans? On s'était fichu d'eux en les déclarant libres : Oui, libres de crever de faim, ce dont ils ne se privaient guère.
É. ZOLA, Germinal, 1885, p. 1256.
11. La création d'un pôle de développement augmente dynamiquement le taux d'accroissement de la productivité dans un ensemble d'activités du pays qui en bénéficie. Si les prix sont abaissés proportionnellement aux coûts, la puissance de concurrence extérieure du pays est accrue.
F. PERROUX, L'Économie du XXe siècle, 1964, p. 605.
Augmentation en durée, en spatialité :
12. Je crois avoir suffisamment parlé de l'accroissement monstrueux du temps et de l'espace, deux idées toujours connexes, mais que l'esprit affronte alors sans tristesse et sans peur.
Ch. BAUDELAIRE, Paradis artificiels, 1860, p. 377.
Augmentation en vitesse :
13. [Sur] la pente de glissement (...) [la vitesse] d'un véhicule laissé libre en repos (...) s'accroîtra avec une accélération constante (...) On a souvent la ressource de modérer, et souvent même d'annuler cet accroissement, en embarrant une ou plusieurs roues...
J.-N. HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Cours d'exploitation des mines, t. 2, 1905, p. 697.
14. Les chemins de fer obéissent à une loi de multiplication qui rappelle l'accroissement de vitesse dû à la pesanteur. Lentement d'abord, puis de plus en plus rapidement, ils étendent leurs ramifications sur la surface du globe.
P. VIDAL DE LA BLACHE, Principes de géographie humaine, 1921, p. 244.
Augmentation en intensité :
15. ... les Égyptiens, regardant le soleil comme un grand Dieu, architecte et modérateur de l'univers, expliquaient non-seulement la fable d'Osiris, mais encore toutes leurs fables religieuses généralement par les astres et par le jeu de leurs mouvemens, par leur apparition, les accroissemens ou la diminution de sa lumière, par la marche progressive du soleil, par les divisions du ciel et du tems dans leurs deux grandes parties, l'une affectée au jour et l'autre à la nuit...
Ch.-F. DUPUIS, Abrégé de l'origine de tous les cultes, préf., 1796, p. 13.
16. Voici quelques procédés de redoublement propres à la technique moderne.
(...) les instruments à vent chantent (...) tous le melos (...) Un pareil accroissement d'ampleur et d'intensité ne convient qu'à des thèmes significatifs...
GEVAERT, Cours méthodique d'orchestration, 1885, p. 225.
Rem. Peut être suivi d'un compl. déterminatif qui spécifie l'idée de nombre, de surface, d'intensité... : l'accroissement du nombre de...
Absol. L'accroissement en nombre :
17. [dans l'appareil de mesure de l'eau entraînée] (...) aussitôt que toute l'eau est vaporisée, le moindre accroissement de volume dans la boîte (...) est accompagné d'une dépression...
L. SER, Traité de physique industrielle, t. 2, 1890, p. 215.
3. DR. ,,En parlant d'une chose, d'une valeur, d'un fonds territorial, action par laquelle cela accroît au profit du possesseur. Les terres que l'atterrissement ajoute à un rivage appartiennent au propriétaire par droit d'accroissement.`` (LITTRÉ) :
18. ... il utilisa tous les stratagèmes, fut bientôt célèbre chez les notaires du pays, prêta sur hypothèques, acheta des parcelles dans tous les coins pour les troquer contre celles qu'il lui fallait, mena toute sa vie durant une espèce de guerre patiente et sourde, de politique féodale d'accroissement et d'acquêts, d'alliances, d'échanges, d'encerclements.
M. VAN DER MEERSCH, Invasion 14, 1935, p. 35.
B.— Au fig. Augmentation en intensité, en étendue, en force...
1. [En parlant d'une qualité] :
19. GRENNEVILLE (souriant). — « C'est un procédé qui peut avoir de grands avantages... il suffit pour le justifier qu'il nous vaille un accroissement de courage. »
R. MARTIN DU GARD, Jean Barois, 1913, p. 514.
20. Dans ce contact mystique, il y a un accroissement de chaleur, de poésie, une élévation de notre ton vital qui nous mettent en goût et en pouvoir de mieux disposer de ce que nous savons déjà.
M. BARRÈS, Mes cahiers, t. 14, févr.-juill. 1922, p. 25.
21. Satisfaction vaniteuse et sentiment de supériorité, soudain accroissement de vitalité, et détente après contrainte (...) voilà les principaux procédés d'explication [du Comique].
G. DUMAS, Traité de psychologie, 1923-1924, p. 329.
22. L'ordre phonétique embrasse (...) dans la musique vocale, les différences de timbre des voyelles, dont les combinaisons (...) peuvent apporter au rythme un accroissement de charme et de beauté.
A. MOCQUEREAU, Le Nombre musical grégorien, 1908-1927, p. 29.
2. [En parlant d'un syst. pol., relig.] :
23. ... nous venons de passer en revue les tyrans d'Athènes, Denys à Syracuse, Agis à Sparte, les philosophes grecs, leur influence politique et religieuse, l'histoire de la naissance, de l'accroissement et de la chute du polythéisme...
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Essai sur les Révolutions, t. 2, 1797, p. 397.
3. [En parlant des fac., des connaissances, d'une activité] :
24. On verra que ce n'est pas l'accroissement des lumières, mais leur décadence, qui a produit les vices des peuples policés; et qu'enfin, loin de jamais corrompre les hommes, les lumières les ont adoucis, lorsqu'elles n'ont pu les corriger ou les changer.
A. DE CONDORCET, Esquisse d'un tableau historique des progrès de l'esprit humain, 1794, p. 26.
25. La doctrine du Christ qui n'est que paix, joie, règle, promesse, lumière, accroissement du caractère et de la raison, chacun l'abandonne comme il l'avait prédit. « Je suis venu au nom de mon père et vous ne m'avez pas accueilli... »
P. CLAUDEL, A. GIDE, Correspondance, lettre de P. C. à A. G., Noël 1906, p. 69.
26. Tout l'énorme accroissement, toute l'énorme acquisition de culture de la Renaissance, notamment de la Renaissance française, cette acquisition que l'on croyait acquise, tout ce trésor, toute cette deffense et illustration, toute cette éminente dignité...
Ch. PÉGUY, Victor-Marie, comte Hugo, t. 2, 1910, p. 812.
27. Vous êtes celui qui vit incessamment sans déchet et sans accroissement de votre être. Tout périt, tout se change, tout se corrompt, et ne demeure pas un seul moment en même consistance.
H. BREMOND, Hist. littéraire du sentiment religieux en France, t. 3, 1921, p. 470.
28. Quelle est du reste, ajoutais-je, la fonction particulière reliant expérimentalement l'une à l'autre, dans leurs développements respectifs, les deux énergies radiale et tangentielle du monde? Évidemment l'arrangement : L'arrangement, dont les progrès successifs se doublent intérieurement, nous pouvons le constater, d'un accroissement et d'un approfondissement continus de conscience.
P. TEILHARD DE CHARDIN, Le Phénomène humain, 1955, p. 155.
4. [En parlant d'un sentiment] :
29. La comparaison du thème et de la 4e variation [dans l'Andante Cantabile du quatuor N. V op. 18 de Beethoven] (...) fait ressortir un accroissement continu d'émotion et d'ardeur intime.
J. DE MARLIAVE, Les Quatuors de Beethoven, 1925, p. 38-39.
30. C'était une singulière dérision que cet accroissement de la joie chez l'un par la diminution du désir chez l'autre.
M. DRUON, Les Grandes familles, t. 2, 1948, p. 233.
5. [En parlant d'une pers. envisagée du point de vue d'un des attributs précédents] Épanouissement intellectuel ou moral, influence plus étendue :
31. « Je ne sais pas si tout mon passé pèse autant que ce litre dans la balance de ma cervelle. Dire : « Nous sommes gris! », c'est ne rien dire. De quel mot nommer cet accroissement de nous-même, cette extension soudaine de notre empire et de notre vertu? »
J. ROMAINS, Les Copains, 1913, p. 131.
32. Ceci résulte immédiatement de ce que nous disions, il y a un instant, sur l'interliaison des actions naturelle et surnaturelle dans le monde. Tout accroissement que je me donne, ou que je donne aux choses, se chiffre par quelque augmentation de mon pouvoir d'aimer, et quelque progrès dans la bienheureuse mainmise du Christ sur l'univers.
P. TEILHARD DE CHARDIN, Le Milieu divin, 1955, p. 52.
Rem. 1. Accroissement peut s'employer au sens le plus abstr. d'« augmentation » sans être suivi d'un compl. déterminatif :
33. En toutes choses, gardons-nous de fouiller sous les fondements. Il n'y a de bon dans les innovations, que ce qui est développement, accroissement, achèvement. En poésie, en éloquence, en politique, rien de nouveau, s'il n'est évidemment meilleur et par conséquent éprouvé par la pratique et l'examen.
J. JOUBERT, Pensées, t. 1, 1824, p. 346.
34. ... Dieu est essentiellement une chose qui s'accroît; sa loi est « incessant changement », « incessante nouveauté », « incessante création »; son principe est essentiellement un principe d'accroissement :volonté, tension, poussée vitale; s'il est intelligence, comme chez Hegel, il est une intelligence qui « se développe », qui « se réalise » de plus en plus; l'être posé d'emblée dans toute sa perfection et ne connaissant pas la conquête est un objet de mépris; il représente (Bergson) « une éternité de mort ».
J. BENDA, La Trahison des clercs, 1927, p. 1940.
35. La vie dans l'espèce, en son être vrai, est désormais libérée de la finitude, que semblait lui imposer de l'intérieur la forme organique. On pourra donc justement la décrire comme un procès d'accroissement, de devenir et de mouvements perpétuels.
J. VUILLEMIN, Essai sur la signification de la mort, 1949, p. 275.
Rem. 2. De nombreux ex. offrent des séries associatives dans lesquelles l'accroissement constitue seulement un moment d'une évolution. L'étape suiv. se trouve être soit la décroissance, la dégénérescence, la chute; soit l'achèvement ou la perfection. 3. Les ex. 27 et 34 qui rapportent l'idée d'accroissement à la conception de la nature de Dieu, montrent le pouvoir d'extension du mot.
Prononc. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[]. PASSY 1914 et BARBEAU-RODHE 1930 transcrivent la 2e syllabe avec [] post. Harrap's 1963 et WARN. 1968 donnent la possibilité des 2 prononc. Enq. ://. 2. Hist. — FÉR. 1768 transcrit : akrèce-; FÉR. Crit. t. 1 1787, préconise la prononc. actuelle mais propose l'orth. avec un seul c.
Étymol. ET HIST. — 1. 1150 « progression, augmentation (domaine moral) » (La vie de St Evroult, 2355, éd. F. Danne ds Rom. Forsch., 32, p. 833 : Donc entre ces aournemens De vertuz en acreissemens, Le baron, trés bien esprouvé, S'est si bien envers dieu prouvé...); 1181 « amélioration d'une situation, prospérité (de qqn) » (Statuts de Roger de Molins ds Statuts d'hotel Dieu, éd. L. Le Grand, 12 ds BARB. Misc. 2, 94 : A l'onor de Dieu, et à l'aornement de religion, et l'acreissement et utilité des povres malades). — 1680 (RICH. t. 1, s.v. :augmentation, prospérité : faire des vœux pour l'acroissement de l'Empire); 1239 « action de s'accroître (d'un bien) » terme jur. médiév. (Acte ds Notices et extraits des mss. de la Bibl. Nat., XXVIII, 27 ds BARB., op. cit., ibid. :en acressement de son fié); 1690 dr., FUR. : accroissement est un certain profit casuel qui arrive à un collègue, aux membres d'une Compagnie, par la mort ou l'absence d'un associé, d'un confrère. Une chose léguée à deux légataires, appartient pour le total à celuy qui survit le testateur par droit d'accroissement. Il y a des titres exprès dans le Digeste qui traittent du droit d'accroissement; 2. 1235 « fait d'ajouter » (Cart. de Notre-Dame des Voisins, 152 ds QUEM. : Pour accroissement d'un service Notre Seigneur en ladite abbaye) attest. isolée; 3. 1267-68 « augmentation graduelle d'un être jusqu'à la limite de son développement » (BRUNETTO LATINI, Li Livres dou tresor, 149, éd. Chabaille ds T.-L. : accroissemens est cele euvre de nature qui fait croistre un petit enfant ou autre chose de sa generacion jusqu'a tant que ele doit croistre).
Dér. du thème du part. prés. de accroître; suff. -ment.
STAT. — Fréq. abs. litt. :894. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 1 769, b) 420; XXe s. : a) 855, b) 1 552.
BBG. — BAR 1960. — BARR. 1967. — BÉNAC 1956. — BRARD 1838. — CAP. 1936. — DAINV. 1964. — DUPIN-LAB. 1846. — Éd. 1913. — FROMH.-KING 1968. — LEW. 1960, p. 122. — LITTRÉ-ROBIN 1865 — NYSTEN 1814-20. — PRIVAT-FOC. 1870. — RÉAU-ROND. 1951 — RITTER (E.). Les Quatre dictionnaires français. Remarques lexicographiques. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 340. — ROMEUF t. 1 1956.

accroissement [akʀwasmɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1150; de accroître.
1 Vx. Fait de croître, de se développer (plantes, animaux); résultat de cette action. Croissance, développement. || L'accroissement des plantes, des êtres vivants. || L'accroissement de la taille, du poids d'un enfant.
1 En nourrissant copieusement les animaux, on arrive à réduire la durée de la période d'accroissement, à obtenir des individus, et, avec le temps, des races précoces, sans nuire à l'accroissement total.
Omnium agricole, p. 10.
2 Fait de croître, d'augmenter (en durée, en nombre, en vitesse, en valeur, etc.). Augmentation, grossissement, progression, redoublement. || L'accroissement de la vitesse, l'accélération. || L'accroissement des richesses ( Accumulation, multiplication), des affaires ( Développement). || L'accroissement du bien-être. Élévation. || Accroissement de la douleur. Aggravation, recrudescence, redoublement. || Les accroissements successifs d'un État.Fig. || L'accroissement de la vitalité.
2 L'inégalité étant presque nulle dans l'état de nature, tire sa force et son accroissement du développement de nos facultés et des progrès de l'esprit humain (…)
Rousseau, De l'inégalité parmi les hommes, II.
3 L'idée pour s'achever et trouver sa forme, a besoin des compléments et des accroissements que lui fournissent les esprits voisins.
Taine, Philosophie de l'art, t. I, 2, 3.
4 Lorsque je rencontre un autre moi-même, il y a chez moi accroissement des forces; il semblerait que les forces pareilles de l'un et l'autre s'ajoutent et que la sympathie (…)
Loti, Aziyadé, III, p. 40.
5 (…) l'accroissement que la victoire donnera à leurs affaires.
France, la Vie en fleur, XX, p. 234.
3 (1239). Dr. || Droit d'accroissement, droit par lequel une chose revient (en plus) à une personne, à un fonds.
6 Il y aura lieu à accroissement au profit des légataires, dans le cas où le legs sera fait à plusieurs conjointement.
Code civil, art. 1044.
7 Les atterrissements et accroissements qui se forment successivement et imperceptiblement aux fonds riverains d'un fleuve ou d'une rivière, s'appellent alluvion.
Code civil, art. 556 (cf. Atterrissement, alluvion, accession).
4 Math. Mesure algébrique de la variation (d'une quantité variable). || Accroissement d'une variable, d'une fonction. Dérivée, différentielle (n. f.). || Taux d'accroissement d'une fonction. || Théorème des accroissements finis.
CONTR. Atrophie. — Diminution, perte, réduction.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • accroissement — Accroissement, m. acut. Accroissance, Augmentum. Accroissement d honneur et de gloire, Amplificatio honoris et gloriae. L accroissement de la ville, Vrbis incrementum, Pomerij prolatio. Accroissement de jours, Auctus dierum. Accroissement de… …   Thresor de la langue françoyse

  • accroissement — Accroissement. s. m. v. Augmentation, agrandissement. Grand accroissement. accroissement notable, considerable, soudain. l accroissement des rivieres. l accroissement d un Estat. accroissement de biens, d honneur &c. pour l accroissement de la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • accroissement — (a kroi se man) s. m. 1°   Action de croître, de pousser. L accroissement de nos corps. L accroissement des plantes. •   Pendant que Bernard plante et arrose, Dieu donne l accroissement, FÉN. t. XVII, p. 237. •   Plantons, arrosons, et laissons… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ACCROISSEMENT — s. m. Augmentation, agrandissement. Grand accroissement. Accroissement notable, considérable, soudain. L accroissement des rivières. L accroissement du corps humain, d une plante, etc. L accroissement d un État. Accroissement de biens, d honneurs …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ACCROISSEMENT — n. m. Action de croître, de se développer. L’accroissement des plantes. L’accroissement du corps. Il signifie aussi l’Augmentation que reçoit la personne ou l’objet qui s’accroît. L’accroissement des rivières. L’accroissement d’un état. Un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • accroissement — stiprėjimas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. increace; rise vok. Anstieg, m; Erhöhung, f; Zunahme, f rus. нарастание, n; повышение, n pranc. accroissement, m; élévation, f …   Automatikos terminų žodynas

  • accroissement — didėjimas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. increase vok. Anstieg, m rus. нарастание, n; повышение, n pranc. accroissement, m; élévation, f …   Automatikos terminų žodynas

  • accroissement — prieaugis statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. increase; increment vok. Inkrement, n; Zunahme, f; Zuwachs, m rus. приращение, n; прирост, m pranc. accroissement, m; incrément, m ryšiai: sinonimas – inkrementas …   Automatikos terminų žodynas

  • accroissement — didinimas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. rise vok. Steigerung, f; Zunahme, f rus. подъём, m; увеличение, n pranc. accroissement, m; augmentation, f …   Automatikos terminų žodynas

  • accroissement — kilimas statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. rise; rising vok. Ansteigen, n; Anstieg, m rus. повышение, n pranc. accroissement, m; montée, f …   Fizikos terminų žodynas